sur la [patrie] d’une langue ::

rotterdam, 7.3.015

rotterdam, 7.3.015

je m’appelle pénélope. ou peut-être pinélópi? alors, j’ai un prénom qui existe non seulement en grec, mais en français aussi et se prononce de deux manières différentes. de plus, je parle grec – comme langue maternelle. mais je comprends bien ce que signifie croissant, ascenseur, ou amortisseur aussi! des mots comme kardaş et yoğurt ou jamón et gracias ou pizza et libertà me sont connus aussi… j’ai oublié de vous dire que si que je viens de grèce, j’habite à vienne, où on parle l’allemand – et j’enseigne le grec en allemand! la raison ou le motif de ce que j’écris maintenant en français est que j’apprends cette langue à cause de mon déménagement prochain dans un pays francophone…

donc, je me sens comme une porteuse des langues : je cueille les langues que j’ai rencontrées dans ma vie et après je les emporte avec moi dans un autre lieu, un autre temps. dans cette quatrième dimension ma langue personnelle, de forme d’une langue des langues, se développe indépendamment d’une quelconque patrie… et la collection est permanente, exactement comme les voyages et de là le développement. à propos, le mot patrie ne me plaît pas du tout. trop conservateur… trop restreint…

une langue n’a pas besoin d’une patrie, comme elle n’a pas besoin d’un patron. chacun est le cultivateur responsable de sa langue des langues et cette langue est très bien sa terre habitable, son “ithaque”, à laquelle on ne devrait pas non arriver, mais aussi à travers laquelle il faut voyager.

Advertisements

Σχολιάστε

Εισάγετε τα παρακάτω στοιχεία ή επιλέξτε ένα εικονίδιο για να συνδεθείτε:

Λογότυπο WordPress.com

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό WordPress.com. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Twitter

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Twitter. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Facebook

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Facebook. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Google+

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Google+. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Σύνδεση με %s

Follow histoires_μinimales on WordPress.com
Αρέσει σε %d bloggers: